Bébé..que du bonheur!

On m’avait prévenu… les enfants, c’est que du bonheur…

C’est vrai que ma femme et moi, nous avons pris notre temps pour vérifier ça par nous mêmes… j’ai le privilège d’être un vieux jeune couple… ou un couple de jeunes vieux, je ne sais plus trop… 20 ans de vie commune à 40 ans, c’est pas tous les jours non plus… Donc, nous avons pris notre temps et puis, un jour, on a eu 30 ans… allez, hop, on s’y met ?

Ouais, mais non… parce que Mère Nature est capricieuse. N’est-ce pas d’ailleurs un trait commun à la majorité des Femmes]? D’un coup, on s’est trouvés à 35 ans et toujours pas de mignonne progéniture dans nos pattes… pas grave, on a encore le temps… du coup, on a eu le temps de le « conceptualiser », ce gosse à venir… « on fera comme ça… ah oui, ça, c’est sûr, on n’acceptera jamais… non mais t’as vu comment il les ballade, ce morveux… faudrait pas qu’il essaye ça chez nous…» et les remarques de non parents dans ce genre-là…

C’est vrai que les principes d’éducation, sur les enfants des autres, c’est assez facile… par petites doses… et avec l’autorité du «non parent»…

Finalement, le mini-nous s’est pointé juste avant nos 39 ans (non sans histoire, mais ce pourrait être l’objet d’un autre billet d’humeur). Et dès le retour de la maternité, un doute inopportun nous a saisi: nous aurait-on menti???

Parce qu’enfin, et il faut le savoir : NON, un enfant, ce n’est pas QUE du bonheur…

C’est aussi une série complexe de sujets (et ça, on ne vous le dit JAMAIS) qui doivent impérativement être réglés:

  • la fin de vos nuits calmes et pleines de quiétude, mais ça, franchement, vous vous en doutiez, non?
  • la fin de votre indépendance financière confortable et rassurante.
  • poussette, couffin, lit, lit de voyage, armoire, meubles (mais enfin, Monsieur, vous ne voudriez pas que votre enfant se développe mal?!? vous DEVEZ achetez la poussette à CHF 3500.- inclino-culbutable-3-en-un-qui-roule-toute-seule… Mauvais Père, va!)
  • vêtements, chaussons, jeux éducatifs, nourriture spécifique (mais enfin, Monsieur, vous ne voudriez pas que votre chère progéniture souffre de carences alimentaires, tout de même?!? Mauvais Père, va!)
  • frais de garde et de crèche (mais enfin, Monsieur, c’est impératif, pour le développement social et cognitif !?! vous ne voudriez pas que votre enfant soit un sauvageon de la montagne ?!? Mauvais Père, va !)

la fin des envies immédiatement comblées:

  • voyages, resto, sexe,
  • virée, coup de cœur, sexe,
  • apéros improvisés, débarquer chez des copains pour une bouffe spontanée, sexe… je l’ai pas déjà dit ça ? TOUT doit désormais se planifier un minimum…

Le début (ben oui,aussi) des visites incessantes chez le pédiatre et son flot ininterrompu de nouveaux termes médicaux

  • Bronchiolite, bronchite asthmatique
  • Roséole (mignon, celui-là), rubhéole, rougeole, et toutes les saletés à boutons ou plaques en «ole»
  • Faux croup (celui-là, il m’a fait peur)
  • Vaccins et effets secondaires
  • Montées de fièvre, Algifor et Dafalgan (en sirop, en suppositoires, en comprimés)
  • Sans compter les innombrables rhumes, grippes, état végétatifs…

C’est aussi le début des questionnements permanents et des inévitables comparaisons… ça peut aller, dans le désordre, sur les sujets suivants:

Suis-je un Bon Père?

- combien de nuits supporterai-je encore de dormir moins de 4 heures en 6 fois ?

-comment vais-je pouvoir assumer le boulot?

-pourquoi mon rejeton ne marche-t-il pas à 9 mois ? cousine Elodie a eu sa petite qui rampait à 7 et marchait à 10 ??? c’est normal ?

Suis-je un Bon Père?

le Baby Shaking, c’est quoi déjà?

combien coûte une baby-sitter de l’heure?

les Barbapapa sont-ils des baby-sitter acceptables ethiquement (OUI! ainsi que Petit Ours Brun, Tchoupi et Doudou, Mickey, le Monde des Petits… OUI, OUI, et OUI !)

le premier mot de mon fils a été «iPad» : dois-je me pendre ?

Après combien de « je jette mon assiette par terre de rage » un énergique et autoritaire « ça suffiiiiiit ! » est-il acceptable ?

Et enfin… Suis-je un Bon Père ???

Voilà, vous l’aurez compris, devenir parents, y’a de belles choses… mais le prochain qui me dit « c’est QUE du bonheur »… Je lui fais sa fête !!!

Eltofi (papa comblé)

 

 

 

Revenir